The Redlord Eskortt

[the] red lord Eskortt est la bande-son d’un rêve, une histoire improbable. Caressante et violente, mélancolique et déconstruite… rock.
On navigue entre zones d’ombre et plages de lumière, l’électricité se mêle aux machines, des séquences naissent et s’évaporent. La guitare se promène sur une batterie insaisissable, jouant avec les samples, contrepoids d’une basse obsédante. Et les voix se font entendre – chantées ou parlées – survolant l’ensemble…
On pense aux fantômes des années 70 – Pink Floyd en tête – aux constructions labyrinthiques de Tool… Mais l’electro n’est jamais loin. Comme si le rock avait enfin assimilé l’héritage du dub ‘à la française’, un rock mutant revendiquant à part égale l’influence de Nirvana et celle d’Ez3kiel.

Aller plus loin:

The Redlord Eskortt / Shadows of myself